Formulaire de recherche

Patrimoine Répertoire

RÉTROSPECTIVE ROBERTO ROSSELLINI


Pays 
Italie

SORTIE prochainement

L'AFCAE, en partenariat avec l'ADRC et Bac Films, soutient la rétrospective ROBERTO ROSSELLINI.

Un document d'accompagnement est édité par l'ADRC
(à commander directement auprès de l'ADRC)

 

ROME VILLE OUVERTE

1946 - Italie - 1h45
Avec
 Marcello Pagliero, Aldo Fabrizi, Anna Magnani

Rome, hiver 1944. Un ingénieur communiste, Giorgio Manfredi, tente d'échapper aux Allemands qui occupent la ville. Il se réfugie chez un ami dont la fiancée, Pina, le met en contact avec le curé de la paroisse Don Pietro. Mais la maîtresse de Manfredi va tous les dénoncer aux Allemands.

PAÏSA

1946 - Italie - 2h06
Avec 
Carmela Sazio, Benjamin Emmanuel, Harold Wagner

Six moments de la libération du sol italien pendant la campagne 1943-1944 en six courtes nouvelles filmées, captant le climat héroïque, ou pitoyable, dans lequel elle s'accomplit.

ALLEMAGNE ANNÉE ZÉRO

1948 - Italie, Allemagne - 1h14
Avec
 Edmund Meschke, Ingetraud Hinze, Franz Krüger

En 1945. L'Allemagne nazie a capitulé devant les armées alliées. Berlin n'est plus qu'un champ de ruines fumantes. Edmund Koehler, un garçon de 12 ans, parcourt les décombres à la recherche d'un peu de nourriture avant de rentrer dans l'immeuble à demi effondré où sa famille a trouvé un refuge précaire. Son père, malade, s'enferre dans ses souvenirs. Son frère aîné, Karl, ancien nazi, vit traqué. Sa sœur, Eva, tente de subvenir aux besoins des siens par des ménages et en fréquentant l'occupant. Au milieu de cette ambiance de fin du monde, le petit garçon sans repère tente de s'en créer de nouveaux, fuyant toujours un peu plus la terrible réalité...

L'AMORE

1948 - Italie - 1h20
Avec 
 Anna Magnani, Sylvia Bataille

Amore regroupe deux moyens métrages de Rossellini, La Voix humaine d'apres Cocteau, qui décrit une jeune femme abandonnée qui téléphone une dernière fois à son amant; Le Miracle, d'après un scénario de Fellini, relate l'histoire d'une bergère enceinte d'un vagabond.

STROMBOLI

1950 - Italie - 1h47
Avec
Ingrid Bergman, Mario Vitale, Renzo Cesana

Assignée dans un camp de refugiés, Karin, une jeune Lituanienne, ne peut quitter l'Italie de l'après-guerre. Pour sortir du camp, elle accepte d'épouser Antonio, un jeune pêcheur de l'île volcanique de Stromboli. Mais la vie sur l'île devient rapidement un enfer pour elle. Dans un environnement hostile où se dressent à la fois la barrière de la langue et la violence de son mari, elle décide de fuir...

LA MACHINE À TUER LES MÉCHANTS

1952 - Italie - 1h20
Avec
 Marilyn Buferd, William Tubbs, Aldo Giuffre

Conte burlesque et moralisant inspire de la Commedia dell'arte mettant en scene la lutte du bien et du mal sur la cote amalfitaine. Le premier essai de comedie de Rossellini.

VOYAGE EN ITALIE

1954 - Italie - 1h37
Avec
 George Sanders, Maria Mauban

Un couple d'Anglais va se défaire pour mieux se retrouver à l'occasion d'un voyage à Naples, où ils se sont rendus pour hériter d'un oncle.

LA PEUR

1954 - Italie, Allemagne - 1h23
Avec
 Ingrid Bergman, Mathias Wieman, Renate Mannhardt

Un scientifique fait du chantage à sa femme par l'intermédiaire d'une autre femme pour l'amener à lui avouer sa liaison avec un jeune musicien

INDIA MÈRE PATRIE

1957 - Italie - 1h35

Série de dix documentaires réalisés par Roberto Rossellini en 1959 pour le compte de la RAI.


Retour à la liste des films soutenus

Réalisation

Roberto Rossellini

Né le 8 mai 1906 à Rome, Roberto Rossellini grandit dans une famille bourgeoise et cinéphile. Son père créé la première salle de cinéma à Rome. 

Jusqu'à la fin du régime fasciste, il alterne documentaire et films de commande. Lorsque Mussolini est renversé, Rossellini travaille sur Rome ville ouverte, acte de naissance officiel du néoréalisme, et premier volet d'une trilogie composée de Paisa, et Allemagne Année Zéro.

Dans les années 50, il prend un nouveau cap. Son histoire d’amour controversée avec Ingrid Bergman devient une source d’inspiration pour ses films, comme Stromboli, Voyage en Italie et La Peur. Ingrid Bergman jouera dans six de ses longs métrages. 

Après une série d'échecs dans les années 60, il se décide à abandonner le cinéma au profit de la télévision, une période très prolifique de sa carrière. Il s’attache à mettre en scène les grandes figures et grands événements historiques comme Socrate ou La Prise du pouvoir par Louis XIV.

En 1975, il revient au cinéma pour un film, Le Messie. En 1976, il devient président de la Cinémathèque française à la mort d’Henri Langlois. L’année suivante, il préside le jury du prestigieux Festival de Cannes. Il décède quelques jours plus tard, le 3 juin 1977.