Formulaire de recherche

Le classement des salles

Descriptif

Le classement art et essai a pour objectif de soutenir les salles de cinéma qui exposent une proportion conséquente de films recommandés Art et Essai et qui soutiennent ces films souvent difficiles par une politique d'animation adaptée. Toute exploitant titulaire de l'autorisation d'exercice peut présenter une demande de classement (la salle devant être à jour dans l'acquittement de la TSA).
La Commission nationale de classement Art et Essai comprend, outre son président, 20 membres (des représentants de l'État, des représentants de la profession, un membre de la critique et des personnalités qualifiées). Elle est chargée d'examiner les dossiers de demande de classement des établissements. Pour procéder à ce classement, le Président du CNC tient compte des avis de la commission fondés sur les recommandations formulées par des groupes de travail régionaux.

Composition de la commission

Demande de classement pour 2020

Dans le cadre de la réforme du classement Art et Essai, la procédure de demande de classement a été simplifiée et modernisée. Le classement Art et Essai est obtenu pour deux ans.
 
Ainsi, comme le prévoit désormais le Règlement général des aides du CNC, le classement Art et Essai et l’aide attribuée en 2019 feront l’objet d’une reconduction à l’identique en 2020 (hors les ajustements budgétaires qui pourraient être liés au plan général d'économies du CNC actuellement en discussion).
 
Néanmoins, pour obtenir votre subvention pour 2020, il reste nécessaire de transmettre une demande simplifiée au CNC.
Si vous avez obtenu le classement Art et Essai en 2019, pour bénéficier du Classement Art et Essai en 2020, il est obligatoire d’en faire la demande sur le site Internet dédié : https://mon.cnc.fr
 
Cette demande de classement doit être adressée impérativement entre le 2 décembre 2019 et le 20 janvier 2020.

Toutefois, un dossier complet doit être déposé dans les cas suivants :

1. L’établissement est un établissement nouveau, ouvert entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018 ;
2. L’exploitant de l’établissement a été modifié entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018.
Attention, les changements visés ici concernent uniquement :
Les changements substantiels de la structure exploitante, tels que la substitution d’une société exploitante à une autre ou la modification de l’actionnariat majoritaire de la structure exploitante.
Dans le cas d’une exploitation déléguée via une délégation de service public (DSP), changement de la structure délégataire.
Les simples changements du titulaire de la carte d’autorisation ne sont pas concernés.
3. Le nombre de salles de l’établissement a été modifié entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018 ;
4. L’établissement a fait l’objet d’un transfert de son activité dans un nouvel établissement, situé dans la même agglomération et exploité par le même exploitant, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018 ;
5. L’établissement a bien fait l’objet d’une demande de classement art et essai en 2019, mais n’a pas été classé.
 
Dans ces différents cas, le classement Art et Essai et l’aide attribuée feront l’objet d’une réévaluation, sur la foi d’un dossier de demande complet. La période de référence de programmation pour ces dossiers est celle courant de juillet 2018 à juin 2019.
 
La décision d’attribution sera prise après avis de la Commission du cinéma d’Art et d’Essai réunie en formation nationale au cours de l'année 2020.
 
En cas de difficultés, n'hésitez pas à contacter l'équipe du service de l'Exploitation à la Direction du Cinéma du CNC ou l'équipe de l'AFCAE.

Vous pouvez télécharger le notice de demande de classement, ainsi que la manuel détaillé du Classement Art et Essai pour 2020.

Vous pouvez retrouver ces éléments sur le site du CNC.

Evidemment, toute l’équipe de l’AFCAE se tient à votre disposition pour répondre à vos questions et vous orienter.
N’hésitez pas à contacter le CNC à l’adresse suivante : contacts.artetessai@cnc.fr.

Résultats 2019

Après appels

1 221 établissements ont été classés : Paris (39 cinémas) / Banlieue Parisienne (123 cinémas) / Région Hauts-de-France (46 cinémas) / Région Normandie (59 cinémas) / Région Pays de la Loire (86 cinémas) / Région Nouvelle-Aquitaine (172 cinémas) / Région Bourgogne-Franche-Comté (61 cinémas) / Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (93 cinémas) / Région Auvergne-Rhône-Alpes (186 cinémas) / Région Occitanie (151 cinémas) / Région Bretagne (96 cinémas) / Région Centre-Val-de-Loire (40 cinémas) / Région Grand-Est (64 cinémas) /  Région Corse (3 cinémas) / Guyane (1 cinéma) / La Réunion (1 cinéma)

835 salles ont obtenu un label.
395 établissements ont obtenu le label Recherche et Découverte (RD)
779 établissements ont obtenu le label Jeune Public (JP)
423 établissements ont obtenu le label Patrimoine/Répertoire (PR)

92 établissements ont obtenu les labels Recherche et Découverte (RD) et Jeune Public (JP)
8 établissements ont obtenu les labels Recherche et Découverte (RD) et Patrimoine/Répertoire (PR)
128 établissements ont obtenu les labels Jeune Public (JP) et Patrimoine/Répertoire (PR)
267 établissements ont obtenu les labels Recherche et Découverte (RD), Jeune Public (JP) et Patrimoine/Répertoire (PR)

Au total, 16 518 283 euros ont été alloués au classement Art et Essai.

Les établissements de catégorie A représentent 94 cinémas pour un total de 4 049 595 euros de subventions.

Les établissements de catégorie B représentent 23 cinémas pour un total de 902 311 euros de subventions.

Les établissements de catégorie C représentent 246 cinémas pour un total de 3  602 362 euros de subventions.

Les établissements de catégorie D représentent 198 cinémas pour un total de 2 546 467 euros de subventions.

Les établissements de catégorie E représentent 660 cinémas pour un total de 5 417 548 euros de subventions.

À TÉLÉCHARGER

1.61 Mo

Edito

Deux pas en avant, un pas en arrière

    Dernier lundi de septembre 2015, sur une départementale normande. La pluie. Un appel. Le bluetooth ne fonctionne pas. Arrêt en rase campagne.

Lire la suite