Formulaire de recherche

Patrimoine Répertoire

LA RÉVOLUTION WONG KAR-WAI


Pays 
Hong Kong
Date de sortie 
18 Octobre 2017

Document à commander directement auprès de l'ADRC
ou à télécharger ici.
 

LABEL "CYCLE"

 

En dix ans et cinq films, Wong Kar-Wai est devenu le symbole d’un cinéma novateur, à la fois énergique, romantique, sensuel et ludique. 
Avec ses voix-off mélancoliques, ses musiques lancinantes, ses couleurs saturées, sa mise en scène électrique, ses accélérés et ses ralentis, Wong Kar-Wai filme le trouble de l’amour comme personne.
Après Chungking Express qui le fait connaître, Nos Années Sauvages qui séduit par son romantisme, Les Cendres du Temps par sa poésie et Les Anges Déchus par sa modernité, Happy Together, en compétition à Cannes, lui apporte le prix de la mise en scène ainsi qu’une notoriété internationale. La consécration mondiale et le succès public viendront avec In the Mood for Love.

Nos années sauvages

(Hong-Kong - 1990 - 1h33) 
Avec Leslie Cheung, Jacky Cheung, Maggie Cheung...

Dans les années 60 à Hong Kong, Yuddy, élevé par sa mère adoptive, indolent et charmeur, se laisse bercer par la vie, passant de bras en bras, seulement alarmé quand on lui propose le mariage. Narcissique, obsédé par le besoin qu'il éprouve de découvrir ses origines, Yuddy quitte amis, maîtresses et mère pour partir aux Philippines à la recherche de son passé.

LES CENDRES DU TEMPS 

(Hong-Kong / Chine - 1994 - 1h40)
Avec Leslie Cheung, Brigitte Lin Ching-hsia, Tony Leung Chiu Wai...

Depuis que la femme qu'il aimait l'a quitté, Ouyang Feng vit seul dans le désert de l'Ouest, engageant des tueurs à gages experts en arts martiaux pour exécuter des contrats. Son coeur meurtri l'a rendu cynique et sans pitié, mais ses rencontres avec amis, clients et futurs ennemis vont lui faire prendre conscience de sa solitude.

CHUNGKING EXPRESS

(Hong-Kong / Chine - 1995 - 1h37)
Avec Brigitte Lin Ching-hsia, Tony Leung Chiu Wai, Faye Wong...

L'histoire de deux flics lâchés par leur petite amie. Le matricule 223 qui se promet de tomber amoureux de la première femme qui entrera dans un bar à Chungking House où il noie son chagrin. Le matricule 663, qui chaque soir passe au Midnight Express, un fast-food du quartier de Lan Kwai Fong, acheter à la jolie Faye une "Chef Salad" qu'il destine à sa belle, une hôtesse de l'air.

Les anges déchus

(Hong-Kong - 1996 - 1h36)
Avec Charlie Yeung, Takeshi Kaneshiro, Leon Lai...

Hong Kong la nuit. Un tueur à gages en a assez de tuer. Une femme lui sert d'agent et rêve qu'il tombe amoureux d'elle. Une jeune fille veut se venger d'un amour déçu. Une jeune femme guette le grand amour. Un garçon muet déambule dans les rues.

HAPPY TOGETHER

(Hong-Kong / Chine - 1997 - 1h36)
Avec Tony Leung Chiu Wai, Leslie Cheung, Chang Chen...

Deux amants, Lai et Ho, quittent Hong Kong pour l'Argentine. Leur aventure tourne mal et ils se quittent. Lai retourne à Buenos Aires et travaille comme aboyeur dans un bar de tango pour économiser l'argent de son retour à Hong Kong. Ho réapparait et s'intalle chez Lai. Il trouve du travail dans un restaurant chinois où il rencontre Chang, qui vient de Taiwan.

 

BANDE ANNONCE

 


Retour à la liste des films soutenus

Réalisation

Wong KAR WAI

Né à Shanghai en 1958, Wong Kar-Wai émigre à Hong Kong avec ses parents en 1963, à la veille de la Révolution culturelle. Etudiant en art graphique et en photographie, il affectionne le cinéma américain, particulièrement les classiques hollywoodiens, ainsi que le cinéma européen, notamment les réalisateurs de la Nouvelle Vague française. Wong Kar-Wai débute sa carrière en tant qu'assistant de production pour une chaîne de télévision Hong-Kongaise. Il se tourne par la suite vers l'écriture de scénarios de films aux genres variés: films de Kung Fu, drames ou encore comédies romantiques. Il fréquente en parallèle le milieu de la "nouvelle vague" en collaborant notamment avec Patrick Tam.

Sa carrière de réalisateur débute en 1988 avec un film de gangster intitulé As tears go by. Il tourne deux ans après Nos années sauvages, qui sera un important échec commercial. Atteignant le sommet de sa gloire en France avec In the mood for love, Wong Kar-Wai s'inspire tout au long de sa filmographie de genres variés, comme par exemple des films de cape et d'épée pour Les cendres du temps, ou encore des films de Kung Fu avec l'un de ses derniers long-métrage, The Grandmaster. En 2006, il est le premier réalisateur chinois à présider le jury du Festival de Cannes.