Formulaire de recherche

Patrimoine Répertoire

WAKE IN FRIGHT


Date de sortie 
3 Décembre 2014

Australie/États-Unis - 1971 - 1h49

Avec Donald Pleasence, Gary Bond, Chips Rafferty

Documents d’accompagnement à commander directement auprès du distributeur

SYNOPSIS

John Grant, instituteur à Tiboonda, minuscule village perdu dans la brousse australienne, se rend à Sydney pour y passer ses vacances d’été. Au cours de son voyage, il s’arrête dans la petite ville minière de Bundayabba. Se laissant entraîner dans le monde dissolu du « Yabba », monde de soûlerie et de jeu, il boit trop et perd tout son argent à pile ou face. Il rate son avion et, le lendemain, se retrouve sous la coupe du gai luron Tim Hynes et de ses potes Dick, Joe et de l’énigmatique Doc. 

PRESSE

"Malgré sa sélection au Festival de Cannes en 1972, Wake in Fright, adapté du roman de Kenneth Cook, avait disparu des mémoires, mais aussi des rayonnages, puisque son négatif demeurait introuvable. C'est au monteur du film, Anthony Buckley, que l'on doit son exhumation et sa restauration par le National Film and Sound Archive australien à la fin des années 2000. [...] Kotcheff place sa mise en scène sous le signe de la démesure : des centaines d'hommes au coude à coude dans l'entrepôt qui sert de bar, autant de pintes de bière avalées d'un trait, autant de kangourous massacrés lors des chasses sauvages. Ted Kotcheff avoue s'être inspiré de L'Enfer de Dante pour décrire l'initiation de son héros : il y a le cercle du jeu, le cercle de l'alcool, le cercle de la chasse et, les englobants tous, le cercle de la virilité."
Les Cahiers du cinéma

Bande Annonce


Retour à la liste des films soutenus

Réalisation

Ted Kotcheff

A 24 ans, il travaille comme réalisateur sur la chaîne CBC . 2 ans plus tard, il reçoit un Emmy pour son documentaire Edna, the inebriate woman. En 1962, il réalise son premier long métrage La belle des îles avec James Mason puis Life at the top avec Laurence Harvey. En 1971, il réalise Réveil dans la terreur avec Donald Pleasance. Le film sera sélectionné au Festival de Cannes. Il réalise ensuite L'apprentissage de Duddy Kravitz. Le film remporte de nombreux prix. Il tourne Touche pas à mon gazon (1977) puis La grande cuisine (1978). Il écrit puis réalise un film sur le football américain North Dallas forty (1979). En 1982, il connaît son plus grand succès commercial avec Rambo et enchaîne avec Retour vers l'enfer (1983). En 1985, il signe un film plus personnel Joshua then and now nominé au Festival de Cannes. Il réalise la comédie Week-end avec Bernie (1989) et retourne au téléfilm après l'échec de son film Winter People. En 1995, il tourne un dernier film The shooter avec Dolph Lundgren.