Formulaire de recherche

Actions Promotion

A PEINE J'OUVRE LES YEUX


Date de sortie 
23 Décembre 2015

France/Tunisie/Belgique/Émirats Arabes Unis - 2015 - 1h42

Avec Baya Medhaffar, Ghalia Benali, Montassar Ayari 

Label Europa Cinema du Meilleur film européen - Festival de Venise 2015

Prix du public - Festival de Venise 2015

Document en PDF

SYNOPSIS

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière.
Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

Tournée de Leyla Bouzid

La réalisatrice d’À peine j’ouvre les yeux, a été à la rencontre du public du 3 au 5 février, dans trois salles adhérentes de l’AFCAE dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais :

  • Les Étoiles à Bruay-la-Buissière
  • Le Cinéma de l’imaginaire à Douchy-les-Mines en présence de lycéens
  • Le Cinos à Berck-sur-Mer

Cette tournée, organisée conjointement par l’AFCAE et De la suite dans les images, avec le distributeur Shellac, a réuni 150 spectateurs.
Le public et les responsables des cinémas qui ont accueilli Leyla Bouzid ont été ravis de cette rencontre avec une réalisatrice « bouillonnante, déterminée et créative ».

L’AFCAE remercie Leyla Bouzid pour sa disponibilité auprès des salles et du public, Shellac pour son engagement, De la suite dans les images pour la co-organisation de cette tournée et les salles participantes pour leur accueil et leur travail auprès du public.

Presse

« Filmé en caméra portée et en décor réel, le film privilégie une approche réaliste et immersive, et joue sa meilleure carte dans l’attention qui a été manifestement portée à la crédibilité de la musique et des musiciens. Longuement filmées, les chansons du film font entendre une musique superbe (un mélange de traditionnel tunisien et de rock alternatif composé par Khyam Allami), des paroles imagées et percutantes, et une interprète convaincante en la personne de la pétulante Baya Medhaffar, qui interprète le rôle principal. Cette jeune actrice passerait ainsi pour une vraie chanteuse, quand la chanteuse Ghalia Benali, qui interprète sa mère, passerait pour une véritable actrice. Il faut y voir davantage qu’une malice quant à la conception du cinéma de Leyla Bouzid.»

Jacques Mandelbaum, Le Monde

Bande annonce


Retour à la liste des films soutenus

Réalisation

Leyla Bouzid

Réalisatrice et scénariste tunisienne née à Tunis en 1984. En 2003, elle part à Paris étudier la littérature française à la Sorbonne puis intègre La Fémis section réalisation. Elle réalise SOUBRESAUTS (Mkhobbi Fi Kobba), son film de fin d’études, en Tunisie quelques mois avant la révolution. Elle choisit ensuite de tourner ZAKARIA dans le sud de la France avec des comédiens non professionnels.

À PEINE J’OUVRE LES YEUX est son premier long métrage.