Formulaire de recherche

Actions Promotion

VINCENT N'A PAS D'ÉCAILLES


Date de sortie 
18 Février 2015

France - 2014 - 1h18

Avec Thomas Salvador, Vimala Pons, Youssef Hajdi

 

Commander le document

synopsis

Vincent a un pouvoir extraordinaire : sa force et ses réflexes décuplent au contact de l’eau. Pour vivre pleinement ce don, il s’installe dans une région riche en lacs et rivières, et suffisamment isolée pour préserver sa tranquillité. Lors d’une escapade aquatique, il est surpris par Lucie dont il tombe amoureux.

MOTS DU RÉALISATEUR

« Le titre du film évoque la normalité dont Vincent se revendique : il n’est pas un monstre puisqu’il n’a pas d’écailles…»

« Le fameux adage de Spiderman "À grand pouvoir grandes responsabilités" ne rime à rien pour Vincent, sans pour autant que cela soit égoïste. Et puis je me demande quel super-héros pourrait être Vincent… Il y a certes cette évidence de l’eau qui convoque la pureté, les origines du vivant ou la puissance de la nature, mais concrètement, que pourrait faire Vincent à part être un super maître-nageur ou un champion olympique malhonnête ? Vous imaginez un super-héros uniquement opérationnel les jours de pluie ou contraint de "patrouiller" un pack d’eau minérale à la main ? »

Thomas Salvador - Dossier de Presse (Le Pacte)

CRITIQUE

« Une comédie discrètement fantastique, très simple, limpide, modeste – jamais la fantaisie ne paraît forcée ou artificielle. Avec ce premier long métrage, Thomas Salvador réalise une épure de film de genre, d’une beauté parfois sidérante.»

Anna Marmiesse - Accreds

bande annonce


Retour à la liste des films soutenus

Réalisation

Thomas Salvador

Thomas Salvador réalise son premier court-métrage en 1997, Une rue sans longueur. Puis il réalise cinq autres courts métrages, dont il est le principal acteur, tout en travaillant comme régisseur et assistant réalisateur sur divers films. Il anime également de nombreux ateliers de réalisation vidéo avec des élèves de collège et de lycée et intervient pour les dispositifs nationaux «Collège au cinéma» et «Lycéens et apprentis au cinéma». En 2000, il est danseur pour le spectacle «Ici, cette fois-ci» de Julie Desprairies. Il réalise en 2004, un court documentaire dans le cadre de la collection «Portraits» pour Arte : Dans la voie. Portrait d'un guide au travail,
tourné en haute montagne avec l’alpiniste Patrick Berhault. En 2006, il devient pensionnaire à la Villa Médicis (Académie de France à Rome), où il tourne plusieurs films vidéo, dont Rome. Il réalise également une performance vidéo dans le cadre de «La dernière Major» de Serge Bozon au centre Georges Pompidou. En 2013, il commence le tournage de Briques, un film improvisé en équipe légère, qu’il suspend pour tourner son premier long-métrage Vincent n'a pas d'écailles.