Formulaire de recherche

Patrimoine Répertoire

RETROSPECTIVE KENJI MIZOGUCHI


Pays 
Japon
Date de sortie 
31 Juillet 2019

L'AFCAE, en partenariat avec l'ADRC et Capricci Films, soutient la rétrospective consacrée à Kenji Mizoguchi

 

Un document d'accompagnement est édité par l'ADRC
(à commander directement auprès de l'ADRC)

Label Cycle

Cette rétrospective retracera en 8 films l'importance fondamentale de ce réalisateur majeur du cinéma japonais

 

Oyū-sama

1951- 1h33
Avec
Kinuyo Tanaka, Nobuko Otowa, Yûji Hori

Fin de l’ère Meiji. Lorsque Shinnosuke est présenté à Oshizu en vue d’un mariage, il est ébloui par sa sœur Oyu, plus âgée. Bien que celle-ci soit veuve, les conventions l’empêchent toutefois de se marier car elle reste liée à son défunt mari par l’enfant qu’ils ont eu ensemble. Le mariage entre les jeunes gens aura bien lieu, mais Oshizu décidera que c'est sa sœur Oyu qui profitera des faveurs de Shinnosuke…

Les Contes de la lune vague après la pluie

1953 - 1h37
Avec
Masayuki Mori, Machiko Kyō, Kinuyo Tanaka 

XVIe siècle. Deux villageois ambitieux partent à l’aventure : le potier Genjuro désire profiter de la guerre pour s’enrichir, le paysan Tobei rêve de devenir un grand samouraï. À la ville, Genjuro est entraîné par une belle et étrange princesse dans son manoir où il succombe à ses sortilèges... Pendant ce temps, le malheur fond sur les épouses délaissées : Ohama est réduite à la prostitution, Miyagi est attaquée par des soldats affamés.

Les musiciens de Gion

1953 - 1h24
Avec
Michiyo Kogure, Ayako Wakao, Seizaburō Kawazu

Dans le Japon d'après-guerre à Gion, quartier populaire de Kyoto, la jeune Eiko décide de devenir geisha de haut niveau. Elle demande à Miyoharu, geisha de belle réputation, d'assurer sa formation. Pour cela, il leur faut emprunter de l'argent à une influente propriétaire de maison de thé. Mais les deux femmes comprennent qu'elles devront en contrepartie coucher l'une avec un industriel, l'autre avec un haut fonctionnaire, qui peuvent fournir un très gros marché…

L'intendant Sansho

1954 - 2h04
Avec
Kinuyo Tanaka, Yoshiaki Hanayagi, Kyôko Kagawa 

XIe siècle. Un gouverneur de province est exilé pour avoir pris le parti des paysans contre l’avis d’un chef militaire. Contraints de reprendre la route de son village natal, sa femme Nakagimi et ses enfants Anju et Zushio sont kidnappés par des bandits de grand chemin. Nakagimi est déportée sur une île, tandis que les enfants sont vendus comme esclaves à l’intendant Sansho, un propriétaire cruel.

Une femme dont on parle

1954 - 1h23
Avec
Kinuyo Tanak, Tomoemon Otani, Yoshiko Kuga 

Dans le quartier des plaisirs de Kyoto, Hatsuko dirige une maison de geishas. Étudiante à Tokyo, sa fille, Yukiko, revient chez sa mère après une tentative de suicide. D’allure et de tempérament moderne, elle rejette le métier de sa mère. Sans le savoir, les deux femmes vont s’éprendre du même homme, obligeant Yukiko à devenir ce qu’elle haït par-dessus tout.

Les amants crucifiés

1955 - 1h42
Avec
Kazuo Hasegawa, Kyōko Kagawa, Eitarō Shindō

XVIIe siècle. Mohei est le brillant employé de l’imprimeur des calendriers du palais impérial. O-San, la jeune épouse de son patron, sollicite son aide pour éponger les dettes de sa famille car son mari est trop avare. Mohei accepte et emprunte l’argent sur la commande d'un client. Dénoncés et menacés d’adultère, Mohei et O-San vont devoir fuir avant de s’avouer l’un l’autre leur amour.

L'impératrice Yang Kwei-Fei

1955 - 1h21
Avec
Machiko Kyō, Masayuki Mori, Sō Yamamura

Chine, VIIIe siècle. L’Empereur Huan Tsung est inconsolable depuis la mort de l’Impératrice, délaissant les charges de l'Etat. Seule la musique lui apporte encore quelque joie. Un jour, on lui présente une jeune fille d’origine modeste qui ressemble à sa défunte épouse. D’abord réticent, l’Empereur est rapidement charmé par sa beauté et sa sincérité…

La rue de la honte

1956 - 1h25
Avec
Machiko Kyō, Aiko Mimasu, Ayako Wakao

Dans une maison de tolérance du quartier des plaisirs de Tokyo, cinq femmes se vendent aux passants alors qu’une loi limitant la prostitution est sur le point d’être votée. Chacune rêve d'échapper à sa condition et de connaître une vie meilleure.


Retour à la liste des films soutenus

Réalisation

Kenji Mizoguchi

Kenji Mizoguchi est un réalisateur japonais, né le 16 mai 1898 à Tokyo et mort le 24 août 1956 à Kyoto.

Il est considéré comme un des maîtres du cinéma japonais aux côtés d'Akira Kurosawa, de Yasujiro Ozu et de Mikio Naruse.

Au début de sa carrière, il réalise ses films rapidement, souvent des adaptations d'Eugene O'Neill, de Tolstoï ou des remakes de films expressionnistes allemands. Il tourne ainsi plus de 70 films dans les années 1920 et 1930. Mizoguchi dira qu'il n'a commencé à tourner sérieusement qu'avec Les Sœurs de Gion en 1936 qui connaît un important succès populaire. C'est l'année où commence une fructueuse collaboration avec le scénariste Yoshikata Yoda. Il s'oriente dès lors vers le réalisme, au moyen duquel il montre la transition du Japon de la féodalité à la modernité.

Il commence à être connu en Occident au début des années 1950 notamment grâce au critique et réalisateur Jacques Rivette. Son premier film reconnu est La Vie d'O'Haru femme galante en 1952, avant qu'il ne reçoive la consécration d'un Lion d'argent au festival de Venise l'année suivante pour Les Contes de la lune vague après la pluie. Il est encore récompensé en 1954 pour L'Intendant Sansho et Les Amants crucifiés.