Formulaire de recherche

Demande d'attribution du soutien automatique renforcé

18 Novembre 2020

Chères adhérentes, chers adhérents,
 
Le CNC a mis en ligne le formulaire de demande de l’aide prévue dans le cadre du dispositif « Soutien Renforcé ». Ce dispositif est constitué d’une part « Subvention » et d’une part « Avance exceptionnelle » comme le prévoit le plan de relance annoncé par le CNC, afin de préserver le tissu dense de salles de cinéma, fortement impactées par la crise sanitaire, qui garantit une diffusion des œuvres dans leur diversité sur tout le territoire. Les exploitants pourront bénéficier d’un soutien financier supplémentaire pouvant aller jusqu’à une année normale de soutien généré.
 
C’est la part « Subvention » qui pourra être demandée en remplissant le formulaire disponible ci-dessous, sur le même modèle que celui proposé pour le fonds de compensation des pertes d’exploitation.

Lien vers le formulaire

Le montant de l’aide est calculé, pour chacun des établissements cinématographiques, en fonction du soutien automatique généré par l’établissement lors des trois années 2017, 2018 et 2019.
 
L’aide sera versée sous une double forme :

  • versement à l’exploitant de l’établissement d’une subvention.
  • versement au titulaire du compte de soutien de l’établissement d’une avance supplémentaire au titre des investissements réalisés. Cette avance, comme les avances habituelles du CNC au titre du soutien automatique, sera remboursée au fur et à mesure de la génération de soutien par l’établissement.

Le présent formulaire concerne uniquement le volet « subvention » de l’aide, devant être sollicité par la structure exploitant l’établissement. L’attribution de l’avance supplémentaire doit faire l’objet d’une demande séparée, auprès du service de l’exploitation du CNC (cf. notice de l’aide).

Edito

Anticipation

Non seulement le virus Covid-19 est aussi dangereux que dévastateur mais il installe durablement cet état permanent d’incertitude qui complique, voire empêche tout projet, toute perspective. Nous en sommes réduits à ne penser qu’aux quelques

Lire la suite