Formulaire de recherche

Pendant le confinement, les cinémas ne manquent pas d'idées ! #3

4 Mai 2020

Chères adhérentes, chers adhérents,

En cette période de confinement, nous vous proposons de partager, par le biais d'une newsletter hebdomadaire, les initiatives des salles adhérentes pour rester en contact avec leurs publics : ateliers, sélections de films à visionner sur plateformes, débats virtuels, partage d'informations...

N'hésitez pas à nous faire parvenir vos initiatives et événements à venir pour que nous les relayons ! 

L'équipe de l'AFCAE

Pendant le confinement, les cinémas ne manquent pas d'idées ! #3

Le Figuier Blanc (Argenteuil)

Comme de nombreux établissements, le cinéma Le Figuier Blanc à Argenteuil (95) a recours à la salle de cinéma virtuelle La Vingt Cinquième Heure (tutoriel vidéo disponible en cliquant ici) pour continuer de diffuser ses films coups de coeur.

C'est dans ce cadre que sera programmé mercredi 6 mai, à 20h15, une ciné-rencontre autour de PAPICHA de Mounia Meddour, séance suivie d'un échange en visioconférence avec la comédienne Lyna Khoudri, César 2020 du meilleur espoir féminin. La séance est organisée en partenariat avec l'Association Femmes Solidaires.
 
Pensez à réserver votre billet sur le site de La Vingt Cinquième Heure.

Le Liberty (Monsempron-Libos)

Le cinéma Liberty à Monsempron-Libos (47) fait également appel aux service de La Vingt-Cinquième Heure pour proposer un programme de plusieurs documentaires diffusés en ligne, tous suivis d'échanges avec les équipes des films (pensez à réserver) :

  • SANKARA N'EST PAS MORT jeudi 30 avril à 20h30
  • DEPUIS MEDIAPART dimanche 3 mai à 20h15
  • HUBERT REEVES, LA TERRE VUE DU COEUR mercredi 6 mai à 20h15
  • DES LOIS ET DES HOMMES samedi 9 mai à 20h15

Le cinéma organise également un jeu en ligne, #MonCinocheALaMaison, proposant aux spectateurs de bricoler eux-mêmes des films, des photos en lien avec le cinéma. Plusieurs vidéos ont déjà été mises en ligne sur la page Facebook du Liberty. 

L'Alhambra (Marseille)

Initiative citoyenne à L'Alhambra à Marseille (13) qui a reconverti son hall d'accueil (dans le respect des consignes de sécurité et d'hygiène) en atelier de confection de masques depuis le lundi 27 avril, avec une équipe de bénévoles du quartier et en lien avec le Centre Social de l’Estaque. Pour participer, vous pouvez écrire à Amélie de l'équipe du cinéma ou consulter la page Facebook du cinéma pour suivre l'avancée de cet élan solidaire.

Le cinéma propose également des séances virtuelles via La Vingt-Cinquième Heure, notamment LIBRE lundi 4 mai à 20h15, suivi d'une rencontre avec Cédric Herrou.

Les 400 Coups (Angers)

Les 400 Coups à Angers (49) reconvertit également son espace en participant à une initiative impulsée par la ville, Angers, Adopte ton maraîcher, en accueillant dans son hall d'accueil, une fois par semaine, depuis le 16 avril, un maraîcher local afin de lui permettre de vendre sa production de fruits et légumes de saison. Une nouvelle façon de rappeler le lien social indispensable que constitue une salle de cinéma.
 
Informations sur la page Facebook de l'initiative et sur la page Facebook du cinéma.

Propositions de films en VOD pour le public des cinémas Art et Essai

Depuis la fermeture temporaire des salles, de nombreux cinémas Art et Essai ont rejoint le service de VOD créé par La Toile. 
Le fonctionnement en est simple : 

  • les spectateurs créent un compte gratuitement, et peuvent ensuite louer un film (3,99€ en moyenne pour la location d’un long métrage) ;
  • une sélection d’une vingtaine des films coups de coeur des salles est mise en avant mais l’ensemble du catalogue (plus de 800 films) est accessible à tout moment ;
  • La Toile permet une remontée de recettes aux exploitants.

En cliquant sur l'onglet "Nos cinémas", les spectateurs gardent ainsi un lien direct avec la ligne éditoriale habituelle de leur salle de prédilection.
Si vous souhaitez proposez ce service à vos spectateurs, contactez exploitation@la-toile-vod.com.
L'AFCAE est actuellement en train de nouer un partenariat avec La Toile afin d'éditorialiser les films soutenus par l'Association.

La salle de cinéma virtuelle La Vingt-Cinquième Heure est un service de diffusion de films mis en place le 18 mars 2020, en réaction à la fermeture des salles de cinéma.

Le fonctionnement de cette salle de cinéma virtuelle repose sur les principes suivants:

  • ​L’accès à la salle de cinéma virtuelle est géolocalisé, seules les personnes situées dans un périmètre variant de 5 à 50 kms peuvent y accéder ;
  • la programmation est faite par les exploitants de cinéma et les recettes sont partagées entre exploitant, distributeur et le site hébergeant la salle virtuelle ;
  • les séances sont retransmises en direct, et ne sont plus accessibles à l’issue de la retransmission ;
  • les séances peuvent être suivies d’une rencontre avec un membre de l’équipe du film ou des intervenants en liens avec sa thématique. Ces intervenants sont rémunérés par un pourcentage sur chaque ticket de cinéma. A l’issue de la séance, les spectateurs peuvent leur poser des questions grâce à un dispositif de chat vidéo intégré ;
  • chaque ticket fait l’objet du reversement d’une contribution carbone dont le montant a été évalué par la société Secoya à 10 centimes ;
  • chaque lundi, de nouveaux films sont proposés par les cinémas et les distributeurs partenaires et programmés à partir du mercredi.

Pour toute information supplémentaire, consultation du catalogue, ou inscription à la newsletter, rendez vous sur le site de La Vingt-Cinquième Heure. 

La FNCF et l'Agence du Court Métrage viennent de conclure un partenariat afin de proposer quotidiennement aux salles un court métrage à partager en ligne avec leurs spectateurs, pour donner une meilleure visibilité à ce format à part durant la période du confinement.
 
Cette initiative, débutée le 24 avril, et planifiée jusqu'à la réouverture des salles, consiste à diffuser un court-métrage chaque jour à 13h sur la page Facebook Entracte. Le court-métrage du jour est en accès libre, et provient des catalogues de L'Extra Court (l'offre d'avant-séance de l'Agence du court métrage) et de Bref Cinéma (la plateforme de VOD dédiée au court métrage), mais aussi "parmi les offres de courts métrages relayées légalement par les ayants-droit eux-mêmes", précise la FNCF.

Parmi les premiers titres déjà partagés : LE BATTEUR DU BOLÉRO de Patrice Leconte, LE SAINT DES VOYOUS de Maïlys Audouze, MON JUKE BOX de Florentine Grelier, SAMSUNG GALAXY de Romain Champalaune et JE SUIS UNE OUVRIÈRE de Claudine Van Beneden. 

Autre initiative cinéphile

La Délégation générale du Québec à Paris organise le lancement, ce lundi 4 mai, de la plateforme en ligne "Mon cinéma québécois en France", un portail inédit d’information recensant la disponibilité des films québécois sur le territoire français.
 
La plateforme disposera dès lundi d'un catalogue en ligne de près de 200 longs-métrages, dont chaque fiche indique la disponibilité : festival, cinéma, VOD/SVOD et DVD avec une boutique en ligne comprenant de nombreuses raretés. Le site s’adresse autant au grand public qui souhaite s’informer sur le cinéma québécois qu’aux professionnels cherchant à programmer un film.

Edito

Tenir, repartir

Les gens de cinéma ont l’habitude de travailler avec une part d’incertitude. Mais, aujourd’hui, l’incertitude se fait envahissante et tenace. On se perd en conjectures et l’avenir se rétrécit aux jours et aux semaines qui viennent.

Lire la suite