Formulaire de recherche

Septembre 2014

17èmes Rencontres Nationales Art et Essai Jeune Public à Tours


Les 17èmes Rencontres Nationales Art et Essai Jeune Public se tiendront du 17 au 19 septembre, en Région Centre, aux Cinémas Studio à Tours, établissement Art et Essai devenu emblématique, qui a développé depuis des décennies un travail remarquable, en particulier en direction du jeune public.

Le programme de nos Rencontres, toujours aussi riche en possibilités de rencontres et de découvertes, nous promet de belles journées d’échanges et de partage autour des films que nous présenterons et des sujets qui nous occupent et nous préoccupent. Nous constaterons ainsi que le dynamisme du mouvement Art et Essai dans le secteur du Jeune Public ne se dément pas. Depuis nos dernières Rencontres au Louxor à Paris, en septembre 2013, nous avons en effet soutenu 22 films, dont 17 ont déjà réalisé près de 2,5 millions d’entrées dans les salles de cinéma. En outre, 566 établissements ont obtenu le label Jeune Public dans le cadre
du classement pour 2013, ce qui représente une augmentation de plus de 40% par rapport à l’année précédente.

Ce mouvement et cette dynamique doivent continuer à être encouragés. Néanmoins, le contexte économique et politique nous questionne sur la pérennité des moyens pour poursuivre, dans de bonnes conditions, notre travail d’éducation à l’image pour les plus jeunes spectateurs, qui constitue une part intégrante de l’identité des salles Art et Essai.

La mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires, d’abord, voulue il y a deux ans par le pouvoir exécutif, et qui doit devenir effective pour l’ensemble des écoles publiques à la rentrée, inquiète de nombreux exploitants et acteurs du secteur Jeune Public, qui s’interrogent sur la façon dont ils vont pouvoir poursuivre leur travail non seulement sur le temps scolaire, mais aussi sur le temps de loisirs. Cette question sera d’ailleurs au coeur de la table ronde de nos Rencontres, durant laquelle nous essayerons de tirer un premier bilan de la réforme pour les salles qui y ont déjà dû s’y adapter.

Quant à l’opération « 4 euros pour les moins de 14 ans », ensuite, mise en place en 2014 par la Fédération en contrepartie du retour d’un taux de TVA à 5,5% pour les entrées au cinéma, elle a fait craindre à nombre de nos collègues des transferts de fréquentation au profit des grandes enseignes et des multiplexes et la perte d’une part de l’identité des salles Art et Essai de proximité, qui proposaient déjà des tarifs spécifiques pour faciliter l’accès des plus jeunes à un cinéma de qualité. Selon les premières études du CNC, qui devraient être affinées d’ici la fin de l’année, l’opération aurait certes eu un véritable impact sur la fréquentation des 6-14 ans, mais il apparaît, d’après les retours d’exploitants, que la croissance sur cette tranche d’âge ne bénéficie pas nécessairement à nos salles, comme nous le craignions initialement.

Ces problématiques et inquiétudes seront sans doute au coeur de nos échanges et, à travers les trois ateliers que nous proposons, elles infléchiront notre réflexion sur les démarches collectives pour consolider et améliorer les actions nous menons dans l’intérêt des jeunes spectateurs. Il en va d’une composante essentielle de l’identité du travail Art et Essai, ainsi que de l’utilité et de la spécificité des salles qui, dans leur diversité, mènent ce travail. En ces temps de mutations et de questionnements, il est utile de le rappeler.

Alain Bouffartigue, vice-président de l’AFCAE,
responsable du Groupe Jeune Public.

< Retour à la liste des Éditos

Edito

A grande vitesse !

Dans le train à grande vitesse qui me ramène des vacances, j’ai pour voisin un petit garçon de 5 ans. Au début du voyage, il réclame de l’attention et se tourne vers sa mère assise à côté de lui.

Lire la suite