Formulaire de recherche

COMMUNIQUE - Projet de "Festival Netflix"

27 Octobre 2021


Le 27 octobre 2021
 
Netflix a le projet d’organiser en décembre prochain un « Festival Netflix » réunissant une dizaine de titres que la société a produit pour une diffusion exclusive sur sa plate forme. À ce jour, ce projet de manifestation est envisagé dans plusieurs cinémas, à Paris et dans quelques grandes villes.
 
À l’instar de nombreuses organisations professionnelles (DIRE, SDI, FNEF, FNCF, ACID,…), l’AFCAE (Association Française des Cinémas Art et Essai) est fondamentalement opposée à l’organisation, de quelque manière que ce soit, de cette manifestation.
 
L’ambition de ce « festival » n’est pas la simple programmation de quelques films sur quelques séances. Ce projet a une forte dimension symbolique et politique. Il s’agit de faire la promotion d’une plate-forme. L’ambition mondiale et massive de Netflix est de diffuser de manière exclusive des séries et des films en sacrifiant délibérément la possibilité de valoriser ces titres lors d’une véritable sortie sur grand écran. Sans vision collective du public en salle et sans la plus-value sociale et artistique que cela représente. Et ce n’est pas une poignée de projections en festivals, cinémathèques ou cinémas qui y changeront quoi que ce soit. Le projet de Netflix est de développer un rapport compulsif et consumériste aux « produits audiovisuels » avec comme caution la signature de quelques œuvres de grands noms du cinéma international.
 
Aujourd’hui comme hier, l’AFCAE rejette toute remise en cause du système de production-distribution-exploitation basé sur un système de régulation et notamment une chronologie garantissant à la fois une diversité et une accessibilité aux œuvres sur tout le territoire et successivement sur tous les supports. Le simple fait que la société Netflix ait imaginé, sans concertation, ce festival en décembre prochain dans une période aussi stratégique et aussi difficile pour toute la filière cinématographique, après une période aussi traumatique que celle du COVID avec fermeture des salles, illustre bien dans quel mépris elle considère les acteurs historiques du secteur. Tout cela alors que ces derniers sont justement en négociation, aux côtés des pouvoirs publics et avec la plate-forme, pour la contribution de la société américaine dans la production européenne !
 
L’offre de films de cinéma prévus en décembre, grands publics comme Art et Essai, s’annonce exceptionnelle et la mission exclusive de l’AFCAE est de défendre et de valoriser les films qui ont été pensés, imaginés, réalisés, produits et distribués pour le grand écran.
 

Edito

Plateformes : l’enquête exclusive AFCAE / IFOP

La santé des cinémas n’est pas mirobolante. Moins 30% à moins 40% des entrées pour ce début 2022. Face à cette situation, nous avons décidé de n’être ni dans le déni ni dans le catastrophisme. Mais plutôt d’essayer de faire un constat objectif,

Lire la suite