Formulaire de recherche

Actions Promotion

JE DANSERAI SI JE VEUX


Pays 
Palestine, State of
Durée 
102 min
Date de sortie 
12 Avril 2017

Avec Mouna Hawa, Sana Jammelieh, Shaden Kanboura

 

 

Télécharger le document en PDF

 

Possibilité d'avant-première dans votre ville au mois de mars autour de la journée internationale des droits des femmes. Contactez Paname Distribution.

SYNOPSIS

Layla, Salma et Nour, 3 jeunes femmes palestiniennes, partagent un appartement à Tel Aviv, loin du carcan de leurs villes d'origine et à l'abri des regards réprobateurs.
Mais le chemin vers la liberté est jalonné d'épreuves...

 

NOTES De la réalisatrice  

“Il est temps que les femmes soient au premier plan, et qu’elles cessent de se cacher en coulisses. Les femmes que je représente sont vivantes et pleines d’énergie mais absentes des écrans. JE DANSERAI SI JE VEUX présente une grande diversité de femmes : jeunes, âgées, citadines et rurales, traditionnelles et progressistes - elles sont toutes belles mais dans des registres très différents et des modes vestimentaires différentes. Les
femmes peuvent être sensuelles, militantes et en lutte contre le système patriarcal sans forcement se définir comme «féministes. Ce que je veux dire par là, c’est que les femmes peuvent se sentir concernées par leur libération sans être nécessairement progressistes ou laïques.”
Maysaloun Hamoud, réalisatrice

BANDE ANNONCE

 


Retour à la liste des films soutenus

Réalisation

Maysaloum Hamoud

Née à Budapest, Maysaloun a grandi à Dir Hanna, un village au nord d’Israël. Après un master d’Histoire du Moyen-Orient à l’université hébraïque de Jérusalem, Maysaloun se réoriente vers le cinéma. Diplômée en 2012 de la Minshaar for Art de Tel Aviv avec les félicitations, elle vit et travaille maintenant à Jaffa depuis 8 ans. De 2010 à 2013, Maysaloun a été chargée de communication pour le programme d’émancipation palestinien SADAKA qui milite pour un changement social et politique. Depuis 2009, elle est membre du groupe PALESTINEMA, un regroupement de jeunes cinéastes dont le but est de faire connaître la culture arabe dans une société où elle n’est qu’une minorité parmi d’autres, notamment en organisant des projections de films issus du monde arabe dans le cinéma Saraya de Jaffa.