Formulaire de recherche

Jeune Public

KIRIKOU ET LES HOMMES ET LES FEMMES


Pays 
France
Durée 
88 min
Date de sortie 
3 Octobre 2012
Genre 
Cinéma d'animation
Mots-clés 
En Afrique
Sorcière
Traditions et cultures
Age minimum 
4 ans

Document Ma p'tite cinémathèque en PDF

synopsis

Le grand-père nous accueille dans sa grotte bleue, pour de nouvelles confidences. Il restait encore de beaux souvenirs de l’enfance de Kirikou à évoquer : les moments où il a aidé les hommes et les femmes de son village et d’ailleurs…
Il nous raconte alors comment Kirikou, grâce à sa bravoure et son intelligence, est venu au secours de la femme forte, dont le toit de la case avait été détruit par Karaba. Il nous apprend par quelle astuce le petit héros a retrouvé le vieux grincheux, qui s’était égaré dans la savane, puis comment une griotte menacée par la sorcière a finalement pu transmettre son savoir aux habitants du village. On découvre aussi le secret d’un mystérieux monstre bleu, et enfin, grâce à une flûte liée à la famille de notre héros petit et vaillant, le pouvoir magique de la musique.

 

ÉLÉMENTS MIS À DISPOSITION PAR LE DISTRIBUTEUR

Dossier de presse et photos téléchargeables sur : www.studiocanal.com

 


Retour à la liste des films soutenus

Réalisation

Michel Ocelot

Né sur la Côte d’Azur, Michel Ocelot a vécu son enfance en Guinée, son adolescence en Anjou, avant de s'établir à Paris. Autodidacte, il a consacré toute sa carrière au cinéma d’animation. Depuis le début, il écrit ses propres histoires, dessine lui-même les personnages de ses films et crée leur univers graphique.
Parmi ses courts métrages, il réalise notamment Les 3 Inventeurs, puis La Légende du Pauvre Bossu.
C’est en 1998 que le grand public découvre Michel Ocelot, grâce à l’immense succès public et critique de son premier long métrage Kirikou et la Sorcière. Viennent ensuite Princes et Princesses, d'anciens contes en silhouette et Kirikou et les Bêtes Sauvages, co-réalisé avec Bénédicte Galup. Azur & Asmar (2007), son 4ème long métrage, est encore un conte de fée, d’une rive à l’autre de la Méditerranée. Il est sélectionné par le Festival de Cannes 2006 dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs. En théâtre d’ombres et en 3D relief, Les Contes de la Nuit, sort en juillet 2011. Il est le seul long métrage français sélectionné en compétition à la 61ème édition du Festival International du Film de Berlin.