Formulaire de recherche

Actions Promotion

PETRA


Pays 
Danemark
Espagne
France
Durée 
107 min
Date de sortie 
8 Mai 2019

Avec Barbara Lennie, Alex Brendemühl, Joan Botey, Marisa Paredes

Commander le document

Synopsis

Petra, jeune artiste peintre, intègre une résidence d’artiste auprès de Jaume Navarro, un plasticien de renommée internationale. Très vite, Petra découvre un homme cruel et égocentrique qui fait régner parmi les siens rancoeur et manipulation. Malgré les mises en garde, la jeune femme persiste, bien décidée à se rapprocher de cette famille. Petra avouera-t-elle la véritable raison de sa présence ?

PASTILLE NUMÉRIQUE 

Cette bande annonce est en format DCP sur le Stock Numérique de CineGo et sur le serveur FTP de l'AFCAE (codes disponibles sur l'espace adhérent), pour les salles qui souhaiteraient la diffuser avant la projection du film.


Retour à la liste des films soutenus

Réalisation

Jaime Rosales

Né à Barcelone en 1970, Jaime Rosales a étudié l'économie avant de fréquenter les écoles de cinéma de San Antonio de Los Baños à Cuba puis de Sydney en Australie. Après trois courts, il écrit, produit et réalise trois longs-métrages inclassables et dérangeants, dans les années 2000.

En 2003, l'étrange thriller Las horas del día, tourné en Catalogne, est présenté et primé à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes. Entre autres prix, Jaime Rosales reçoit pour ce premier film les Goya du meilleur réalisateur révélation et du meilleur scénario.

En 2007, Jaime Rosales présente, à nouveau au Festival de Cannes (section Un certain regard), La Soledad, qui se déroule cette fois à Madrid. La principale signature formelle de La Soledad est l'usage récurrent du split-screen, matérialisation de l'incommunicabilité entre les personnages, de "la solitude" annoncée par le titre du film. Le film fut un succès surprise en Espagne et couronné aux Goya du doublé meilleur film-meilleur réalisateur.

En 2008, il présente son troisième long-métrage, Tiro en la cabeza, au Festival de Saint-Sébastien, ville où il a tourné la plupart de ce film inspiré d'un fait divers : l'assassinat non prémédité de deux gardes civils par un commando ETA, à Capbreton dans les Landes, le 1er décembre 2007.